Aaron Huey, photojournaliste dont la liste des décorations est impressionnante à débuté son reportage en 2005 sur la réserve Indienne de Pine Ridge, dans le Dakota du Sud. Assez naïf au début, Il était venu pour faire une enquête sur la pauvreté aux USA, Pine Ridge était une statistique, 90 % de la population vivait en dessous du seuil de pauvreté, l’espérance de vie était de 47 ans pour les hommes.

« J’ai échoué pendant longtemps en ne racontant pas correctement l’histoire ». Lors d’une conférence TED, c’est a ce moment qu’il a cessé son travail de journaliste sur cette réserve, en réalisant qu’il avait désormais choisi son camp, leur camp.

IL compare la situation à un camp de prisonniers de guerre, ou les gardiens serait partis, à un génocide. « Le dernier chapitre de tout génocide réussi est celui dans lequel l’oppresseur peut de retirer et dire : Mon dieu, regardez ce que ces gens s’infligent, ils se tuent les uns les autres, pendant que nous les regardons mourir. »

« Des jolies images pour de vilaines choses »

Vous pouvez retrouver sa conférence TED ici

http://lemurdesphotographes.com/wp-content/uploads/2014/04/aaronhuey_video.jpghttp://lemurdesphotographes.com/wp-content/uploads/2014/04/aaronhuey_video-300x240.jpgJean-Luc HauserVidéo
Aaron Huey, photojournaliste dont la liste des décorations est impressionnante à débuté son reportage en 2005 sur la réserve Indienne de Pine Ridge, dans le Dakota du Sud. Assez naïf au début, Il était venu pour faire une enquête sur la pauvreté aux USA, Pine Ridge était une statistique,...