Un photographe millionnaire

Rares sont les photographes qui peuvent se vanter d’être millionnaire de leur vivant. Peter Lik est aussi bon photographe qu’homme d’affaires. Propriétaire de plus de 15 galeries aux USA, 4 en Australie, les ventes d’image de Peter Lik frôlait en 2015 le million et demi de dollars par semaine. Avec plus de 100 000 exemplaires vendus pour une valeur de 450 millions de dollars, Peter Lik serait le photographe ayant gagné le plus d’argent de l’histoire de la photographie. Un comble pour un photographe autodidacte !

Peter-LikPeter Lik est né en 1959 à Melbourne en Australie, de parents Tchèque qui ont émigrés après la deuxième guerre mondiale. Peter Lik est connu pour ses paysages panoramiques et plus particulièrement ses images d’Antelope Canyon. Il a tourné une émission de télé « From the Edge with Peter Lik » pendant une saison sur la chaîne américaine « The Weather Channel ».

Il prit sa première photo à l’âge de 8 ans, après que ses parents lui aient offert un appareil photo Kodak Brownie pour son anniversaire. La photo était une toile d’araignée dans le jardin de ses parents. Dans sa jeunesse, le jeune Peter emmenait son appareil photo en vacances photographiant des scènes de nature et des océans. En tant que photographe autodidacte, il a surtout appris de ses essais et de ses erreurs.

En 1984, Peter a effectué son premier voyage aux USA, voyageant dans un vieux van pendant un an. Alors qu’il est en Alaska, il découvre les appareils panoramiques et apprend à manipuler les grands formats. Dès son retour en Australie, il continue d’expérimenter le format panoramique. En 1989 Peter Lik retourne aux USA avec pour projet de photographier 50 états. Il à vendu des images pour des calendriers et des cartes postales. Les images de son projet furent ensuite éditées dans son livre « Spirit of America ».

Dans les années 1990, Perter Lik travaille avec le département du tourisme de Queensland en Australie, voyageant dans la cambrousse et photographiant des zones peu connues. En 1994 Peter déménage à Las Vegas ou il ouvrira Lik USA, un studio d’impression et d’encadrement pour ses images. En 1996, il a utilisé ses photographies du Queensland pour démarrer une entreprise de carte postale, il a ensuite ouvert quatre galeries dans son pays natal. Mais il a toujours voulu vivre aux États-Unis et en 2001, il a coulé presque toutes ses économies dans une galerie à San Francisco. Un flop. Sur son chemin du retour vers l’Australie, il s’est s’arrêté pour une visite à Maui. En 2003, il avait ouvert une galerie à Maui en plein essor.

Deux ans plus tard, il était prêt à se développer et a ouvert une galerie dans la galerie commerciale du Caesars Palace à Las Vegas . Il a envoyé sa meilleure équipe de vente et leur a ordonné de vendre pour une valeur de 1 million $ de photographies par mois.
Peter-Lik_ONE
En 2010, Peter Lik a vendu une image un million de dollars à un collectionneur anonyme, son record de vente de tous les temps. La photographie intitulée « One » est une image des berges de la rivière Androscoggin dans le New Hampshire. Ce qui fait de « One » la 11eme photo la plus chère de l’histoire de la photographie. « Je ne pourrai jamais oublier ce matin-là le reste de ma vie», dit Peter. « C’était calme et le parfum de la forêt d’automne rempli mes poumons. Le brouillard c’est effacé et un reflet magique dans la rivière est apparu brièvement. Arbres de bouleau blancs, troncs noirs, un kaléidoscope de feuillage combiné venant révéler une illusion en trois dimensions. J’ai déclenché une fois – et la scène a disparu avec la brise du matin. »

Dans les années suivantes, il ouvra trois autres galeries à Las Vegas et 11 autres dans d’autres villes, y compris à Manhattan. Il a vendu plus de 100.000 photographies, toutes personnalisées imprimées, montée et encadrée, expédiées depuis son siège à Las Vegas. L’an dernier, la société a vendu pour une valeur de 1,6 million de dollars de photos chaque semaine.
Peter-Lik_ghost
Après avoir remporter en 2010 le prix Windland Smith Rice International dans la catégorie Nature, son image « Ghost », prise à Antelope Canyon en Arizona, a été sélectionnée puis exposée en 2012 au Musée d’Histoire Naturelle Smithsonian à Washington DC.
Peter Lik - Phantom
En décembre 2014, Peter Lik a vendu une image nommée « Phantom » à un collectionneur anonyme pour la coquette somme de 6,5 millions de dollars, prix le plus élevé pour une photographie. Cependant la vente n’a jamais été prouvée et le mystérieux acheteur ne s’est jamais manifesté. Selon « the artnet Price Database », Peter Lik n’a jamais dépassé les 15.850 $ dans une salle de vente aux enchères.

Peter Lik - Eternal Moods 2014

Beaucoup de photographes artistiques convoités, impriment six, sept ou même 10 tirages de la même image, le prix des tirages augmentant avec le nombre des ventes. Peter Lik a considérablement étendu ce concept : il réalise 950 éditions numérotées plus 45 épreuves d’artiste pour chaque photographie. Toutes les images sont identiques, mais les épreuves d’artiste sont considérés comme plus prestigieuse et commencent à 10.000 $. Chaque fois qu’une édition limitée vend un autre 10 pour cent, les prix montent par incréments. Quand une édition atteint 40 pour cent de vendus par exemple, le prix augmente de 500 $. A 90 pour cent vendus, le prix augmente de 1300 $.

Lorsque 95 pour cent d’une image a été vendu, l’image devient « Premium Peter Lik  » et le prix grimpe à 17.500 $. À 98 pour cent, l’image devient « Second Level Prime Peter Lik  » et saute à 35.000 $. Et quand il ne reste qu’une poignée d’images, les prix peuvent aller aussi haut que 200 000 $ ou plus. Lorsque toutes les copies d’une photographie sont vendues, la société engrangera une marge brute de 7 millions de dollars.

Peter Lik dérange, on lui reproche d’être autodidacte et d’être hors du système. N’en déplaise aux grands spécialistes du marché de l’art contemporain, le concept Peter Lik fonctionne à merveille, j’ai eu l’occasion de visiter deux de ses galeries à Las Vegas. Certaines images ont droit à un petit salon privé avec un canapé pour y être admirée. Les vendeurs sont excellents, la méthode de vente bien huilée. En manipulant le variateur de lumière, l’épreuve réalisée sur un papier à sels d’argent, change avec l’intensité de la lumière, juste bluffant! Et puis il faut se dépêcher, les prix des images risquent de grimper…

Peter Lik a reçu le titre de maître photographe par « l’Australian Institute of Professional Photography » ( AIPP ) et « Professional Photographers of America » ( PPA ).

http://lemurdesphotographes.com/wp-content/uploads/2016/05/peter-lik_0.jpghttp://lemurdesphotographes.com/wp-content/uploads/2016/05/peter-lik_0-300x240.jpgJean-Luc HauserPhotographePaysage
Un photographe millionnaire Rares sont les photographes qui peuvent se vanter d'être millionnaire de leur vivant. Peter Lik est aussi bon photographe qu'homme d'affaires. Propriétaire de plus de 15 galeries aux USA, 4 en Australie, les ventes d'image de Peter Lik frôlait en 2015 le million et demi de dollars...

Découvrir l'artiste :

Site Internet  |  facebook  |  youtube